synopter

Le projet de Synopter s’inscrit dans la volonté de ses deux fondateurs, Pierre Cécil Brasseur et Jean-François Vallès, de proposer de nouvelles solutions pour une réelle performance durable des zones d’activités économiques et des territoires.

La force de leur association tient avant tout à la capacité qu’ils ont eu à développer, depuis dix ans, une approche singulière et pertinente des problématiques de développement durable des territoires qui s’est nourrie à la fois de leurs diversités et de convictions partagées.

A travers les différentes missions réalisées conjointement, mais aussi et surtout la rédaction de deux guides de référence sur la thématique, ils ont pu cultiver une approche transversale alimentée par leur culture économique et par leurs spécialisations en urbanisme pour Pierre-Cécil Brasseur et en environnement pour Jean-François Vallès.

Notre philosophie

La problématique des zones d’activités, et plus largement des politiques de développement économique des territoires, doit être appréhendée comme une problématique centrale des projets de territoire.
Pour ce faire, il est essentiel de dépasser les logiques se cantonnant à une approche quantitative ou sectorielle du développement économique (création de nouvelles offres foncières, analyse par secteurs d’activités,…) pour tendre vers des approches plus dynamiques et plus qualitatives.

Cette évolution nécessite d’intégrer comme cadre de référence les logiques de performance durable qui visent à pérenniser le développement des territoires et donc les investissements publics et privés tout en optimisant les coûts de fonctionnements induits. Ces logiques permettent essentiellement de :
  • renforcer la compétitivité des entreprises,
  • améliorer la qualité de vie des employés et l’accès à l’emploi,
  • maîtriser les impacts sur le territoire,
  • générer des externalités positives.
Il apparaît alors nécessaire de travailler sur la qualité de l’offre proposée aux entreprises sur le territoire mais aussi sur le « service-après-vente » à travers la gestion/entretien de cette offre, l’animation du tissu économique et la mise en œuvre de services à destination des entreprises et de leurs employés.

Cela ne peut se mettre en œuvre qu’à travers la déclinaison au niveau micro (zones d’activités, pôle immobilier) de la déclinaison d’un projet macro (schéma de développement, ScoT) résultant d’un projet politique de développement économique.